Histoire de New York

Histoire de New York

Découvrez tout sur la fondation de New York et comment elle est devenue l'un des principaux centres financiers au monde et la ville la plus peuplée des Etats-Unis. 

Le premier explorateur à avoir aperçu l'île de Manhattan a été le navigateur Giovanni da Verrazzano, en 1524 pour le compte de la Couronne française. Il dénomma ce lieu qui était habité par des Indiens algonquins et iroquois, la Nouvelle-Angoulême

L'arrivée des Hollandais

La deuxième personne à avoir exploré la baie fut le Britannique Hudson en 1609, qui a donné son nom au fleuve, il était alors au service des Pays-Bas.

Les Hollandais furent les premiers Européens à s'installer sur le territoire, et c'est en 1614 qu'ils construisirent le Fort Nassau.

En 1626, Peter Minuit, gouverneur de la compagnie hollandaise des Indes occidentales, acheta l'île de Manhattan aux Indiens pour 24 dollars et créa une colonie spécialisée dans le commerce du cuir appelée la Nouvelle Amsterdam. 

En 1674, l'île passa aux mains des Anglais avec le traité de Westminster; celle-ci a été rebaptisée New York en l'honneur du Duc de York.Avec les colonies environnantes, les Anglais fondèrent la Nouvelle Angleterre.

Aux mains des Anglais, New York gagna en importance et en prospérité pour devenir un grand port commercial. En 1754, la célèbre Université de Columbia fut fondée.  

New York en conflit

Tout au long du XVIIIème siècle, les colonies anglaises se sont confrontées aux Français à de multiples reprises pour avoir la main mise sur Manhattan.

New York a joué un rôle important durant la Guerre d'Indépendance des Etats-Unis puisque de multiples batailles s'y sont déroulées. 

En 1775, les révolutionnaires s'opposèrent aux loyalistes en Angleterre et approuvèrent l'indépendance l'année suivante. Cependant, l'état de New York ne ratifia la constitution fédérale qu'en 1788. À la fin de ce conflit, le Congrès de New York nomma George Washington président en 1789. New York fut la capitale fédérale pendant un an avant d'être remplacée par Washington D.C.

Durant la décennie de 1820, New York est devenue le centre de l'activisme abolitionniste du Nord. En 1863, pendant la guerre civile des Etats-Unis, New York a vécu une insurrection civile entraînant des manifestations très violentes contre l'enrôlement forcé, plus communément appelée « draft week ». 

L'immigration et le développement rapide de la ville transformèrent complètement New York ; si bien   qu'en 1835, New York est devenue la plus grande ville des Etats-Unis.

Jusqu'en 1898, la ville n'était composée que de Manhattan ; ce n'est que par la suite que les arrondissements actuels ont pris forme - Brooklyn, Queens, Bronx et Staden Island. Ce développement grandissant a fortement contribué à la construction des célèbres ponts et du métro en 1904.

New York au XXe siècle

Au cours du XXème siècle, New York n'a cessé de grandir. La Statue de la Liberté en a été le témoin avec l'arrivée de millions d'immigrants (en 1948, elle dépassait déjà le nombre d'habitants de Londres, se positionnant comme la ville la plus peuplée au monde). New York est alors devenue le centre de l'immigration venue d'Europe, d'Asie et d'Amérique Latine.

Après la Seconde Guerre Mondiale, New York est devenue incontestablement la ville la plus importante au monde, compte tenu de l'importance de son poids économique (Wall Street), politique (siège de l'ONU) et culturel (New York devance Paris en devenant le haut lieu de l'art et de la culture). New York s'est dorénavant convertie en une destination touristique incontournable.

Son histoire s'est fortement endeuillée à la suite des attentats criminels du 11 septembre 2001 ; date à partir de laquelle de nouveaux standards de sécurité ont été établis - aussi bien à New York que dans le reste du monde.